Sola et Costa, la couleur des émotions

5 avril au 25 mai, Galerie de Manville et La Citerne

Le Fragmentism​e accueille le célèbre sculpteur-soudeur Fernando Costa et la peintre Marie-Hélène Sola, fondatrice de ce mouvement pictural.

Il s’agit ici d’une rencontre à la fois artistique dans le travail de la fragmentation et humaine de deux artistes exploitant la même vision du monde. 
Les peintures de Sola, disparue il y a deux ans, sont issues de sa collection privée.

L’exposition présente les dernières créations de Costa, dont certaines créées spécialement pour cette occasion.

Marie Hélène Sola fonde le Fragmentisme au début des années 90. Elle s’engage dans une démarche totalement personnelle et innovatrice à travers un travail sur la dynamique d’enchaînements fragmentés et de rythmes colorés.
Héritier du Cubisme, le Fragmentisme cueille son mouvement dans l’espace au-delà des dimensions de la toile.

Fernando Costa, vit et travaille en Dordogne. Il se consacre entièrement à son art depuis une vingtaine d’années. Autodidacte, Costa taille en pièces d’anciens panneaux routiers et autres matériaux en tôle. Cet art brut, aux finitions polies, laisse une large place à la spontanéité dans l’expression de sa créativité.

 

Costa ne se contente pas d’assembler des pièces de métal dont les couleurs formeraient le puzzle aléatoire de son imagination, il recrée du sens avec un talent inné pour l’esthétisme et l’équilibre des formes et des couleurs.

 

Sa palette se décline en fonction de la durée de l’exposition des panneaux aux aléas climatiques donnant ainsi des reflets uniques aux couleurs. Chez Costa, l’interprétation reste libre, il n y a pas de sens unique. Dans ces tableaux sculptés et soudés chacun reconnaît son univers.

 

Entrée libre.
Ouvert tous les jours de 10h à 17h30 sauf les lundis.

 

Renseignemets
Audrey sola, comissaire d’exposition
sola.fragmentisme@gmail.com