2 Musée des Santons

Fermeture exceptionnelle pour cause de réaménagement

Le musée des santons qui abrite de nombreuses collections est en cours de réaménagement. Une très grande toile réalisée par Antoine Serra représentant la  messe de minuit aux Baux, sera installée dans l’édifice.

Antoine Serra possédait son atelier de peinture aux Baux. L’histoire de cette toile commence le 24 décembre 1947 lorsque Antoine Serra assiste à la messe de Noël, au cortège des bergers et à la cérémonie du pastrage dans l’église Saint Vincent. Emu par la sincérité des participants, il décide d’en faire une toile et revient le lendemain matin, avec son carnet de croquis et réalise les dessins préparatoires sur lesquels on retrouve de nombreux visages et silhouettes des habitants des Baux. Cette toile sera exposée au salon d’Automne à Paris en 1951.

Le Musée des Santons offre un nombre important de pièces dont des figurines napolitaines exceptionnelles, des scènes illustrant les traditions provençales et baussenques liées à la Nativité ainsi qu'un document filmé sur la fabrication des santons.

Le Musée rassemble diverses collections : figurines napolitaines des XVIIe et XVIIIe siècles ; santons d'église du XIXe dont les visages en carton-pâte peints et aux yeux de sulfure de verre sont l'œuvre du couvent des carmélites d'Avignon ; réalisations des célèbres santonniers Carbonnel, Fouque, Jouve, Peyron Campagna, Toussaint, Thérèse Neveu, Louise Berger, Simone Jouglas...

L'ancien corps de garde

Le bâtiment qui abrite le musée des santons a été construit sur les anciens remparts. Acheté par la communauté des Baux-de-Provence en 1619, il servit successivement de corps de garde, d'école, de tribunal et d'Hôtel de Ville au milieu du XVIIe jusqu'en 1960. L'édifice fut en partie reconstruit en 1657. Une élégante voûte d'arêtes fut réalisée en prolongement de la belle voûte Renaissance qui existait déjà. Les sous-sols du bâtiment conservent deux cachots construits au XVIe siècle qui servirent de prison jusqu'à la Révolution.

 

Une collection enrichie

Ce Musée de France rassemble ainsi 115 santons habillés, 83 peints et 24 figurines napolitaines. La cérémonie traditionnelle de l'offrande aux bergers, appelée le "Pastrage" est mise en scène dans le décor des Baux-de-Provence, devant l'église du village. Une crèche traditionnelle provençale et une scène sur la vie quotidienne d'une famille au XIXe siècle sont présentées dans deux grandes vitrines. Pour les enfants, une ribambelle depetits santons peints naïvement de couleurs vives est placée à leur hauteur.

 

Un dossier en braille réalisé avec Braille et Culture et l'association des Plus Beaux Villages de France est à la disposition des malvoyants.
"Fabriquer un santon, c'est jouer à Dieu le Père et comme lui tirer de l'argile un homme." Cette citation de l'historien Marcel Provençal résume bien le travail du santonnier empli de la magie de la création. Ce métier est évoqué dans une vidéo dont la musique a été crée par Henri Maquet jouant sur les céramiques sonores de Marie Picard.

 

Renseignements → Office de tourisme
Tél. 04 90 54 34 39 
tourisme@lesbauxdeprovence.com