Culture & Patrimoine

  • 7 Le Château des Baux

    Situé sur un éperon rocheux au cœur des Alpilles, le Château des Baux-de-Provence s’étend sur 7 hectares: c’est l’un des endroits les plus majestueux de France. Monument Historique, le Château offre un panorama exceptionnel sur la vallée des Alpilles, ainsi que sur toute la région.
    Grâce à la visite entièrement audio guidée en 10 langues (F, GB, D, I, NL, E, J,R, C, P), le visiteur peut découvrir le passé tumultueux et chaotique des Seigneurs des Baux et de leur forteresse médiévale à travers le donjon, les tours Sarrazine et Paravelle, le colombier seigneurial, la chapelle castrale et la Chapelle Saint-Blaise, l’ancien Hôpital Quiqueran…

     
    Les spectacles (d'avril à septembre, tous les week-ends, jours fériés et vacances scolaires) :
     
    Les machines de siège (11h, 13h30, 15h30 et 17h30 et en juillet/août 18h30) du Château des Baux feront la démonstration de leurs tirs puissants tous les jours. Les trébuchets, le couillard, la bricole, la baliste et le bélier sont une reconstitution fidèle des machines utilisées au Moyen-âge, et permettront aux visiteurs d’en apprécier l’efficacité.
     
    Les Tirs à l'Arbalète et à l'Arc (de 10h à 18h) permettront aux visiteurs de s'initier aux célèbres armes du Moyen-âge utilisées autant pour la chasse que pour la guerre. Ils rivaliseront avec un véritable archer pour tester leur adresse et leur habilité.
     
    Le Duel Médiéval (à 12h, 14h30 et 16h30), ce spectacle historique et humoristique vous fera découvrir le maniement des armes et les techniques du  combat médiéval en assistant à l'affrontement spectaculaire du chevalier et du seigneur des Baux-de-Provence.
     
    La visite illustrée
    Le Château propose à ses visiteurs un parcours illustré : de grands panneaux jalonnent le site, afin de reconstituer l’atmosphère des lieux et de permettre aux enfants d’imaginer et mettre en parallèle ces scènes avec les vues actuelles du Château.
     
    La Chasse aux énigmes
    Une chasse aux énigmes, sous forme de livret, est donnée gratuitement à tous les enfants de 7 à 12 ans pour leur faire découvrir l’histoire et le site d’une manière amusante et enrichissante.
     
     
    Ouvert tous les jours, toute l’année :
    Janvier, février, novembre, décembre : 10h - 17h
    Mars, octobre : 9h30 - 18h30
    Avril, mai, juin, septembre : 9h - 19h15
    Juillet, août : 9h - 20h15
     
    Tarifs 2013 :
    Adultes : 8€/9,50€*
    Réduits (étudiants, enfants de 7à17ans, chômeurs, groupes à partir de 20 pers.) : 6€/7,50€*
    Pass Provence Carrières de Lumières + Château des Baux : 14,50€/16€*
    Pass Provence Réduit : 11€/12,50€*
    Pass Balade aux Baux Château des Baux + Carrières de Lumières + Musée Brayer : 18€
    Enfants (-7ans) : gratuit
    Famille : gratuité pour le 2ème enfant d'une même famille
     
    *Supplément 1,50€ du 06/04/2013 au 29/09/2013 les week-ends et jours fériés, pendant les vacances de Pâques et les vacances d’été
     
    Château des Baux 
    Tél. 04 90 54 55 56 - Fax 04 90 54 55 00
  • 8 Chapelle Saint-Blaise

     

    Cet édifice abrite la projection permanente d'un film magnifique: "La Provence vue du ciel" qui permet de découvrir ces lieux merveilleux qui font de la Provence une région unique. La chapelle romane était, au XVIIe, le siège de la confrérie des cardeurs de laine et de tisserands dont Saint-Blaise est le Saint patron.

     

  • 9 Machines de siège médiévales

    Le Château des Baux propose une exposition de machines de siège : trébuchet, couillard, bricole, baliste et bélier. Ces machines sont de véritables reconstitutions grandeur nature et les catapultes sont en mesure de tirer à plus de 200 mètres. Ces engins de guerre étaient couramment utilisés durant le Moyen-âge, aux Baux notamment.

     

     

    Le plus grand trébuchet de France (16 mètres de haut)

    Aussi puissant que précis, d'une portée de 200 mètres, il permettait de propulser grâce à son système de balancier des boules de pierre de 50 à 100 kilos. Pesant 7 tonnes, 60 soldats étaient nécessaires à son installation et à son maniement. Le trébuchet présenté ici est un modèle unique, doté d'un système d'armement à roue de carrier contrairement au trébuchet plus basiques avec un armement à treuil.

     

    Le couillard (XIVe-XVIe siècles)

    Le couillard est une machine à contrepoids composée de deux huches articullées qui facilitent la manutention de l'engin en divisant par deux les charges à manier. Les performances de cette machine lui ont permis pendant longtemps de concurrencer l'artillerie à poudre grâce à sa cadence de tir et à son équipe très réduite (4 à 8 servants).

     

    La bricole (XIIe siècle)

    La bricole est une pièce d'artillerie médiévale constituée d'un balancier au bout duquel est attachée une poche contenant des projectiles. Elle était actionnée en tirant sur l'autre extrémité du balancier, la traction étant facilitée par l'ajout d'un contrepoids. Ce redoutable engin pouvait ainsi projeter un boulet de 10 à 30 kilos par minute. Durant les animations les visiteurs peuvent, eux-même, tirer à la bricole.

     

    Le bélier 

    Les visisteurs peuvent admirer cet outil guerrier privilégié lors des assauts! Fort de 8 mètres, il était utilisé pour enfoncer les portes des villes et forteresses, tout en protégeant les assaillants des projectiles, même enflammés sous sa lourde charpente sur roue. En effet, elle était recouverte de matériaux peu inflammables: fumier, terre, herbe haute, ...

  • 10 Fenêtre Renaissance - Post Tenebras Lux

    Face à la majestueuse façade de l'Hôtel de Manville se trouvait une importante demeure datée de 1571 (dit logis de Brisson-Peyre) dont il ne reste pour vestiges qu'une fenêtre à croisée dont l'entablement porte l'inscription calviniste "Post Tenebras Lux 1571" (Après les Ténèbres la Lumière). Cette affirmation de la foi protestante peut laisser supposer l'existence d'un oratoire du culte réformé au XVIème siècle. Les adeptes de la religion réformée étaient en effet nombreux aux Baux grâce à la tolérance du Baron des Baux.

  • 11 Hôtel de Manville - Hôtel de Ville

    Le plus bel Hôtel Renaissance de la ville des Baux-de-Provence fut édifié en 1571 par une riche famille protestante, celle de Claude de Manville. La façade irrégulière suivant le tracé de la rue principale est ouverte largement par de grandes fenêtres à meneaux. La cour intérieure à portiques répète la même ordonnance des croisées Renaissance. L'Hôtel restauré abrite aujourd'hui la Mairie.

  • 12 Hôtel Jean de Brion - Fondation Louis Jou

    Hôtel Jean de Brion

    Cet ensemble du XVIe siècle a été harmonieusement restauré par le Maître typographe Louis Jou contribuant ainsi à la conservation du village et à sa nouvelle renaissance.
    Dans les 6 salles de l'Hôtel Renaissance Jean de Brion, sont exposées, dans une ambiance de maison privée, les plus belles œuvres de Louis Jou : incunables, livres anciens, gravures de Dürer et de Goya, peintures sculptures et céramiques. Cette visite est complétée par celle de l'atelier où sont installées les presses à bras de Louis Jou, maître typographe, graveur, imprimeur, éditeur.

    Fondation Louis Jou

    Parmi les plus grands typographes du siècle dernier, la place de Louis Jou est exceptionnelle. Il est le seul parmi ses pairs à avoir conçu et réalisé un ouvrage entièrement par lui-même. Xylographe, graveur sur métal, Jou dessine et fond ses propres caractères. Il décore certaines reliures d'ouvrages sortis de ses presses. Ce Catalan d'origine, fut un créateur de livres dont l'influence a été l'une des plus déterminantes dans l'évolution du livre contemporain. Le maître typographe était également un artiste à part entière : graveur, peintre, sculpteur, céramiste...

    La Fondation va entreprendre d'importants travaux en 2018, le Musée est temporairement fermé.

    • Visites pour groupes de l'atelier et de la bibliothèque (20 personnes maximum).
    Informations → Jacqueline Leroy jr.leroy@orange.fr

    • Stages de gravure sur bois, d'initiation à la typographie pour des groupes (10 personnes maximum).
    Informations → Jean-Louis Esteve jeanlouis.esteve@neuf.fr

     

    Renseignements
    Tél. 04 90 92 13 74

    www.fondationlouisjou.org
    jr.leroy@orange.fr

Pages